Histoire ; Histoire Révisée [ République ; Prophètes ] Histoire Complétée [ République ]

Histoire de Théah complétée

L'Avènement de l'Ancienne République [1 AUC - 1 AV]

 

Compilation : Balda.  

Ce petit résumé n'est pas complet, mais il donne une bref idée de l'histoire de Théah, de la fondation de son premier grand Empire jusqu'à nos jours. " AUC " et " AV " sont les abréviations respectives des phrases en Théan : " L'Année de la Fondation de la Première Cité " et " L'Année de la Vérité ". Les dates AUC sont avant l'avènement du Premier Prophète (le fondateur de l'Eglise Vaticine) et les dates AV sont celles après. Certains paragraphes dont la date n'est pas connue ou qui correspondent à une période, commencent par un ~ . L'ordre chronologique est conservé tant que possible pour ces articles.

Sources :

Histoire Officielle Révisée.
7th Sea Compendium.
Nations of Théah :
Pirate Nations, Avalon, Montaigne, Eisen.
Secret Societies of Théah :
Explorer Society (La Croix d'Ebèbe), The Rose and Cross, The Rilasciare.


1 AUC Fondation de la Première Citée.

1-340 AUC Montée en puissance de l'Ancienne République. L'histoire connue de Théah commence à la date de la fondation de la Première Cité, appelée Numa, sur les terres connues maintenant comme la Vodacce. Dans les Premiers Ages, une république grandit à partir Numa jusqu'à contenir la plus grande partie de Théah. Pendant des siècles, la république propère, créant un âge d'or d'héros, de philosophie et de science qui inspirera les érudits de Théah pour le reste de l'histoire. Dirigée par un Sénat élu par des familles nobles, la Vieille République a aussi donné à Théah sa première religion, une foi panthéiste inspirée des planètes visibles. [Compendium p.10]

~ Rivalité entre la Fraternité de l'Epée (serviteurs de l'Empereur) et les Invisibles (sa police secrète). [Rose and Cross p.20]

~ L'Avalon au temps du Vieil Empire. Pendant des siècles, les Avaloniens crurent qu'ils étaient seuls sur terre. Mais le Vieil Empire, qui envoya des mercenaires depuis ses colonies de Montaigne, les détrompa brutalement. Le général Julius Caius mena ses armées d'invasion à travers l'Avalon, réduisant à néant toute résistance organisée. Fascinés par ces étranges nouveaux humains avec leurs armures empanachées et leurs unités bien disciplinées , les Sidhe les laissèrent agir à leur guise. Ils observèrent les étrangers construire leurs colonies, imposer les autochtones et intégrer lentement l'île à l'Empire. Cent cinquante ans plus tard, ils cessèrent d'observer. Brusquement, l'Empire perdit tout contact avec l'Avalon. Les navires qui tentaient d'atteindre la colonie depuis la Montaigne ou la Castille se perdaient dans une série d'étranges tempêtes. Aucun vaisseau ne provenait de ses côtes et il était même inutile d'espérer apercevoir l'île. Elle avait disparu. L'Imperator déclara alors que l'Avalon était maudite et il refusa d'appuyer toute expédition de reconquête. Cinquante ans plus tard, les tempêtes cessèrent. Les habitants de l'Avalon n'avaient pas eu conscience du moindre changement ; à vrai dire, ils n'avaient pas vieilli d'un jour. Les colons étrangers qui étaient restés sur l'île s'acculturèrent lentement à leur milieu. En dix ans, l'invasion impériale s'effaça des mémoires. La magie des Sidhe avait balayé deux siècles. [Avalon p.14]

~ Les O'Bannon. Bien avant que l'histoire ne fût écrite, les gens qui allaient plus tard s'appeler Inish envahirent l'Inismore. Plusieurs récits rendent compte du peuple qui vivait alors sur l'île et des Inish, qui les vainquirent et s'emparèrent de leurs terres. Les Inish divisèrent le pays en royaumes qu'ils nommèrent tuatha et se disputèrent le contrôle de l'île. Finalement, un Haut Roy - le àrd rì - prit le pouvoir. Son nom était Hugh O'Bannon, et il prouva son légitime droit au trône en accomplissant ce qui est aujourd'hui une tradition suivie par chaque nouveau roi en Inismore. Dans la capitale de l'île se dresse la Pierre de Fal - appelée " Vieille Molly " et " Douce Molly " dans de nombreuses chansons et histoires inish - et si le roi légitime l'embrasse, elle pleure et chante (la chanson en question est supposée prédire l'avenir du roi et de ses compatriotes). Le règne de O'Bannon fut bref puisqu'il ne dura que quinze ans, mais il ne fut pas assassiné par un rival ou detrôné par un usurpateur. Un jour, il plaça sa couronne sur le trône, prépara un petit sac et dit à sa femme : " Je reviendrai. " Il franchit alors les portes du château et son épouse ne le revit jamais. La disparition de O'Bannon causa de grands malheurs au pays. La guerre éclata en quelques mois et le sang inish coula. Le conflit fit rage durant des années, jusqu'à ce qu'un roi émergeât enfin. Au cours des siècles qui suivirent, le pouvoir légitime de l'île changea de mains une douzaine de fois, mais la famille qui le détint le plus fut celle des O'Toole. Les rares O'Toole justes et bons sont malheureusement occultés par leurs homologues malveillants… [Avalon p.34]

236-355 AUC L'Eisen à l'Aube de l'Humanité et la Vieille République. Les gens d'Eisen ont commencé comme un groupe de tribus barbares, combattant les unes contre les autres pour des terres, de la nourriture et les ruines Drachen éparpillées. Quand ils ne se battent pas entre eux, ils commercent par intermitence et en fin de compte établissent les rudiments d'une culture. Néanmoins, une force extérieure - la Vieille République - leur permet de concentrer leur énergie loin de leurs querelles constantes. La République arrive du sud, conquérant le plus grande partie de la péninsule de la Vodacce et s'étendant au nord de part en part de la Grande Rivière. A cette période, les armée de Numa ont lancé de nombreuses campagnes contre les tribus Eisen connues comme les Brutomanni, les Alii, les Exomanni et les Quidii. Les barbares répondent avec une détermination féroce, restant derrière leurs différences pour bouter l'envahisseur. Les légions de Numa furent expulsées des territoires du nord en 255 et la République construisit un mur le long de la rive sud de la Grande Rivière pour laisser les barbares derrière. Les tribus ont gagné pendant cette période leur réputation de puissants guerriers, une réputation qui continue aujourd'hui. [Eisen p.11]

~ Pendant près de trois siècles, la République continue ses efforts pour conquérir les terres barbares, établissant des colonies de l'autre côté de la Grande Rivière et essayant de " civiliser " les natifs brutaux avec un succès mitigé. Chaque effort rencontre une résistance accrue. [Eisen p.11]

502-508 AUC Raids contre la République. Les Brutomanni, les Exomanni et les Quidii s'étant alliés contre l'envahisseur, les hordes barbares grandissent. Une série de vastes raids contre les colonies de la République provoque leur effondrement progressif. La dernière colonie fut abattue jusqu'au dernier en 508 et les habitants de Numa se retirent derrière la Rivière. [Eisen p.11]

~ Pendant les six cents ans qui suivirent, les tribus alliées Eisen ont été une épine constante dans le flanc de la république, descendant rapidement en Vodacce pour saccager et piller partout où ils allaient. La menace nécessita une présence militaire constante dans le nord de la Vodacce, causant des pressions sur l'économie et augmentant la tension à travers toute la République (maintenant un Empire). Comme le temps passait, l'Empire continuait de se fragmenter, à cause de luttes politiques, de la montée des Vaticines et de raids féroces de plus en plus nombreux. [Eisen p.11-12]

698-724 AUC L'Imperator Gaius Philippus Macer : chute de la République, avènement de l'Empire. La République devenait trop vieille et trop corrompue c'est pourquoi elle se transforma en Empire. L'Empereur Gaius Philippus Macer, le neveu d'un sénateur populaire, prend le pouvoir lors d'un coup d'état militaire. [Compendium p.10] C'est un général revenant d'une campagne militaire dans le nord de Théah. Les gens étaient fatigué des abus de pouvoir du Sénat et ont accueilli le nouvel Imperator les bras ouverts. Il réduit les pouvoirs des Sénateurs presue à néant et établit une série de réformes visant à brider leurs abus pour toujours. Le Sénat ne resta pas tranquille pour autant. Pendant les trente six années suivantes, ils ont lancé des complots et des tentatives d'assassinat contre l'Imperator. Tout a échoué. Que ce soit une vipère dans sa chambre, une attaque dans un marché bondé ou encore une émeute de citoyens agités, Macer s'est montré trop rusé pour tomber dans de telles ambuscades. [Rilasciare p.13]

724 AUC Dans le but d'arracher le pouvoir à Gaius Philippus Macer, les Sénateurs utilisent la connaissance venue d'artefacts Syrneth pour devenir les premiers sorciers du monde. La base du pouvoir changea encore et l'Empereur devint juste une marionette des Sénateurs. L'Empire étend son influence et les Sénateurs revendiquent les terres fertiles voisines. [Compendium p.10] A la tête des Sénateurs, Octavius Montanus. [Rilasciare p.13] La lignée des nobles montaginois remonte à lui et à ses partisans. Quand l'Empire s'est séparé en une partie Est et une partie Ouest, les descendants d'Otavius restèrent influents à l'ouest. Ils continuèrent d'exercer un pouvoir considérable en dépit des raids des barbares, de la fondation d'une Eglise anti-sorciers, du début du Moyen Age et même de la conquête de la région par l'Imperator Corantine. [Montaigne p.11]

774 AUC Arrivée du Premier Prophète. Cette date correspond à l'An 1 du Nouveau Calendrier (AV).

 

Haut de page